19.10.13

ECHOS DU MONDE DES IRIS

De Russie 

L’association russe des amateurs d’iris, qui s’appelait CIS, se nomme à présent ROI (Rossyiskoie Obchtchiestvo Irisa – Société Russe des Iris). Ses dirigeants ont profondément changé et elle devient de plus en plus puissante. Les iris sont devenus un « must » en Russie.


 La région située au pied du Caucase est, évidemment, plus favorable aux iris que les régions plus nordiques. Elle est devenue la deuxième zone de culture de l’iris en Russie et l’influence des hybrideurs qui y sont installés est grandissante. C’est pourquoi un concours d’iris était organisé cette année à Krasnodar (dans la vallée du Kouban, près de la Mer Noire), animé par Vladimir Osipenko. En voici les résultats :
1 - ‘Losiny Ostrov’ (Riabykh, 2010) – brun à barbes blanches
2 – ‘Rosovy Slon’ (Loktev, 2009) – rose, barbes crème
3 – ‘Khorovod’ (Volovik, 2009) – blanc, fin liseré violet sur les sépales

L’importation d’iris en provenance de Russie est une opération compliquée et hasardeuse. Néanmoins quelques collectionneurs français ont tenté le coup cette année. Les plantes sont arrivées après un très long voyage et dans un état inquiétant. La prochaine floraison dira si l’expérience valait la peine d’être tentée. Les iris qui fleuriront devraient en tout cas nous donner une idée de la valeur de ces plantes dont les photos sont flatteuses mais dont les qualités sont inconnues.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Soit vous avez la mauvaise photo de 'Losiny Ostrov, soit la description 'brun à barbes blanches' est à côté de la plaque. Est-ce la description donnée par l'obtenteur?
LR

Anonyme a dit…

Voici la description du recueil R&I de l'AIS :
LOSINY OSTROV
(Olga Riabykh, R. 2010) Sdlg. 8441-2. TB, 37" (93 cm), EM
S. light red-brown; style arms same, darker midrib; F. red brown, light red-brown rim, white haft marked brown; beards white base, hairs tipped subdued white; ruffled. Copatonic X Zolotyye Diuny. Riabykh 2011.
McNabb

Sylvain a dit…

La photo est la bonne. La description est peut-être exacte, mais la barbe, telle qu'elle apparaît sur la photo n'est pas blanche ! Qui a tort, qui a raison ? Ah, su on pouvait voir ces iris "en réel", ce serait tout de même mieux ! En tout cas j'aurais du tenir compte de cette contradiction dans mon commentaire. Pardon...

Anonyme a dit…

Merci McNabb pour la description d'enregistrement. Ce n'est pas étonnant que parfois on a du mal à identifier des cultivars sans noms, lorsque la description donnée par un hybrideur est si loin de la réalité. Car moi je vois des sépales orange fumés de rouge (aucun brun), et les barbes orange cuivré!

Anonyme a dit…

Côté photo, il semble que la couleur ait été ajustée vers du plus chaud... d'où une description ne correspondant pas à la réalité. Mais de là à voir une barbe blanche... Difficile de décrire à partir d'une photo, ça, c'est sûr!!

Astorkhan