2.5.09











LA FLEUR DU MOIS

Voici, pour ce mois de Mai, la deuxième « fleur du mois ». Aujourd’hui, nous ferons connaissance avec :

‘OZONE ALERT’
(Burseen 97)

Le gris n’est pas une couleur très commerciale. Ceux qui proposent des iris de cette couleur-là ne s’attendent certainement pas à faire fortune avec ! D’ailleurs ils sont peu nombreux. ‘Ozone Alert’ (Burseen 97) a été obtenu par un franc tireur de la profession, un vétéran du Viêt-Nam, Tom Burseen. Ce texan ne se contente pas de donner des noms fantaisistes à ses obtentions, et s’il s’est fait connaître dans les années 80 par des variétés baptisées à coup de jeux de mots vaseux et d’allitérations approximatives, il a peu a peu évolué vers un répertoire plus sérieux, avec un grand choix d’iris à éperons. Une certaine consécration lui a été accordée lors de la Convention américaine de 2008 et la President’s Cup attribuée à ‘Jean Queen’ (2004). Néanmoins aucune de ses variétés n’a, jusqu’à présent dépassé le cap des HM (Honorable Mention) dans l’échelle américaine des honneurs. Il a une prédilection pour les iris dotés de barbes volumineuses ou d’éperons très développés. C’est peut-être d’ailleurs ce goût pour l’insolite qui rend les juges frileux quand ils aperçoivent ses fleurs ! Il est bien connu que les juges ne sont pas des gens portés sur la facétie…

‘Ozone Alert’ procède d’un mélange de variétés anciennes, peu connues, dans un panel de couleurs très différentes : ((Admiralty x Mandolin) x (Pansy Royale x Lux Aeterna)) X Magician Apprentice. ‘Admiralty’ (Hooker 78) est un bleu indigo à barbes rouges ; ‘Mandolin’ (Ghio 77) est orange clair ; ‘Pansy Royale’ (P. Smith 76) est un très classique iris pourpre ; ‘Lux Aeterna’ (Tompkins 77) fait partie des nombreuses obtentions de Chet Tompkins dans les tons de jaune ; quant à ‘Magician Apprentice’, le plus récent de la série, c’est un sombre bitone dans les tons grenat. ‘Ozone Alert’ porte bien son nom. Son coloris rappelle ce gris teinté de rose qui caractérise l’atmosphère polluée de nos villes.

Il n’est pas le seul iris gris de la collection produite par Tom Burseen. Avant lui ‘Quite Quaint’ (90) portait aussi la même couleur, en plus clair. C’est lui-aussi un enfant de ‘Admiralty’, cette fois uni au fameux jaune ‘New Moon’ (N. Sexton 68 – DM 73). Il semble donc évident que le gris peut s’obtenir par le mélange du jaune et de l’indigo. Quant à ‘Pixel Hue’ (Burseen 2002), c’est aussi un vrai gris, veiné de pourpre sur les épaules. C’est un enfant de ‘Ozone Alert’ et de ‘Thornbird’.

Burseen n’est pas le seul obtenteur américain contemporain qui se soit intéressé aux iris gris. Clarence Mahan a enregistré en 2003 un personnage qui n’a pas basculé du côté obscur de la Force et s’appelle ‘Obi-Wan Kenobi’. Il est à base de gris perle, couleur surtout présente sur les pétales car les sépales sont imprégnés de gris-bleu, et les barbes sont franchement jaunes. Dans le pedigree d’ ‘Ozone Alert’, comme dans celui de ‘Obi-Wan Kenobi’, on trouve une alliance de bleu et de jaune, avec du pourpre chez le premier, et du gris –déjà – chez le second, en la personne de ‘Joan’s Pleasure’ (Zurbrigg 92). De même, parmi les tous premiers enregistrements de Bruce Filardi, dans l’Oregon, figurent deux iris gris, Pewter And Gold (04) et Dugly Uckling (05). L’un et l’autre tirent effectivement sur le gris, mais n’atteignent pas la même qualité de couleur que les précédents.

2 commentaires:

Kraxpelax a dit…

Personal Advertisement.

http://winmir.blogspot.com/ /My I Ching studies.

http://singleswingle.blogspot.com/ /My Poetry.

- Peter Ingestad, Sweden

Jean-Luc a dit…

il est superbe et je suis sûr qu'il ferait son petit effet au milieu d'un parterre avec d'autres iris...