7.7.17

ECHOS DU MONDE DES IRIS

En Lituanie 

Laimonis Zakis, hybrideur lituanien, publie son premier catalogue. Destiné essentiellement à la clientèle de son pays, Zakis offre à la vente des iris internationaux, donc dûment enregistrés, mais aussi certaines de ses propres obtentions qui, elles, ne le sont pas. Je n'arrête pas de dire que mettre en vente des variétés non enregistrées est une erreur car cela provoque nécessairement un risque de confusion. Il est regrettable que L. Zakis n'ait pas compris ça...

En Bretagne 

Le catalogue de notre ami Jean-Claude Jacob « Iris de la Baie » est également sorti. Plusieurs variétés « maison » sont d'une apparence et d'un coloris remarquables. Mais là aussi il y a des variétés non enregistrées proposées à la vente...

4 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est ce qui confirme que l'appat du gain est bien plus fort que la passion pour les iris ,pour ces nouveaux producteurs qui n'ont que peu de respect pour les anciens hybrideurs.

iRIS DE LA BAIE a dit…

Bonjour,
je fais remarquer à Monsieur 'Anonyme' que, pour des problèmes de santé, le catalogue n'a été mis en ligne que cette semaine, en juillet. En mai, certains visiteurs du jardin ont manifesté un intérêt pour certains iris, qui seront enregistrés cette année. Ce sont les 3 iris non enregistrés qui figurent au catalogue 2017. Sur plus de 400 iris présents au catalogue, cela représente moins de 1%. La généralisation permise par les réseaux sociaux est une aberration. J'invite Monsieur 'Anonyme' à prendre contact avec moi afin de s'expliquer. Si ce n'est pas le cas, je communiquerai la semaine prochaine le montant des ventes conclues à ce jour pour l'année 2017 et je porterai plainte pour diffamation.

Astor Khan a dit…

Je suis entierement d'accord avec M Ruaud à propos de la mise en vente d'iris non enregistres et meme avec des noms trompeurs car reprenant sans controle prealable des noms deja attribues. Cela entraine un risque de confusion pour les hybrideurs qui alors ne peuvent plus faire confiance aux parentages des varietes. La genetique des iris domestiques est deja suffisamment compliquee pour ne pas ajouter ce risque.
Il faut donc pour mettre un iris au catalogue faire preuve de patience et d'attendre tranquillement le retour des cartes d'enregistrement. Le vrais amateurs de cette fleur sauront avoir aussi la patience d'attendre, meme s'ils ont vu une variete non enregistree. M Cayeux presente dans ses jardins des plantes qui ne sont pas a la vente et cela n'a pas l'air de perturber les visiteurs, clients ou non. Enfin, je crois que le registrar de la SFIB est suffisamment vigilant pour ne pas accepter ce genre de "jumping the gun". Alors, M Jacob, un peu de patience avant de mettre vos trouvailles sur le marché. Vous serez encore plus sur du succes de vos plantes.

AK

Sylvain a dit…

En donnant mon avis sur une pratique que je juge inappropriée, je ne pensais pas provoquer un incident entre certains de mes camarades de la SFIB.
Il ne faut pas que la menace ou l'anathème prenne le pas sur la courtoisie et l'amitié. On peut être d'opinions différentes mais il ne faut pas pour autant se fâcher !
En ce qui concerne le premier commentaire, je pense qu'il vise beaucoup plus l'obtenteur lituanien que J. C. Jacob.
Disons que l'incident est clos !